Tatouage dotwork : de l’art et du style

L’art du tatouage n’est pas figé dans le temps et sa technique ne cesse d’évoluer. Une mode peut laisser sa place à une autre, disparaître pour revenir quelques années plus tard. C’est d’ailleurs ce qui est en train d’arriver au tatouage dotwork.

Il faut remonter les siècles pour retrouver les origines de la technique du tatouage dotwork et ce style a été un peu délaissé mais connaît aujourd’hui un retour sur le devant de la scène. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le tatouage dotwork. Pour info, votre tatouage Dotwork peut être réalisé dans votre salon de tatouage Nîmes.

Le tatouage dotwork ou la technique du pointillisme

Le tatouage dotwork utilise la technique de dessin relative au pointillisme. Elle consiste à procéder à un alignement de multiples points qui forment au final un motif, une forme géométrique, un portrait, un paysage, etc..

Les tatoueurs qui  utilisent cette technique notamment pour réaliser des tatouages en noir ou en gris (c’est-à-dire des tatouages monochromes) ont recours à une seule couleur. Dans son procédé, la technique du tatouage dotwork évoque par de nombreux aspects le tatouage handpoke.

On peut retrouver la technique du tatouage dotwork pour dessiner des tatouages réalistes ou encore des tatouages géométriques aux formes abstraites.

Le tatouage dotwork : de la technique au style

Le terme anglais «dotwork » se compose du mot «dot » et du mot « Work ». Littéralement en français, le premier signifie point et le second se traduit par travail.

Si la technique du tatouage dotwork est très reconnue pour son esthétisme, ses origines demeurent quelque peu incertaines. Cependant, il est fort probable que la technique du tatouage dotwork soit née dans les îles polynésiennes. C’est en tout cas ce que montrent plusieurs éléments historiques comme des  représentations picturales.

À ses prémices, la technique du tatouage dotwork utilisait une épine de plantes. La plupart du temps,  il s’agissait exactement d’une épine de pamplemoussier. La pointe permettait de réaliser des micros points qui étaient posés très rapidement de manière à ne pas les différencier du motif final.

Au fil du temps, la pratique a évolué et les démographes ont alors décidé d’espacer les petits points et ont recours également à des machines et outils.

Le tatouage dotwork en pratique

La technique du tatouage dotwork est notamment utilisée pour dessiner des dessins purs et minimalistes. Un effet en trois dimensions est généralement obtenu et les dessins portent en eux souvent une charge symbolique. Ce qui est d’ailleurs très fréquent pour les tatouages polynésiens traditionnels.

Toute une histoire à découvrir directement avec votre tatoueur Nîmes artiste! Votre tatoueur peut dessiner votre motif d’après une photo que vous aurez choisie ou encore vous proposer des exemples de tatouage Dotwork sur magazines et catalogues.

La technique du tatouage Dotwork utilise des outils modernes comme des machines mais également des outils plus traditionnels. Elle est particulièrement prisée par votre tatoueur Nîmes qui pourra vous proposer de réaliser des tatouages de style géométrique, de style mandala et bien sûr de type polynésien.

Si ce style de tatouage vous plaît, nous vous donnons rendez-vous dans notre salon de tatouage Nîmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *