Tout savoir sur les baby-sitters

Le baby sitting paris est devenu très répandu partout dans le monde. En effet, le métier a connu une bonne évolution depuis le temps. Autrefois, on a employé des gouvernantes qui devaient s’occuper totalement de l’enfant, désormais, on emploie des baby-sitters à temps plein ou à temps partiel. Ainsi le métier a bien traversé le temps, ce sont juste les conditions qui sont évoluées.

 

Qu’est-ce que le baby-sitter ?

 

Un baby-sitter est la personne qui vient à domicile pour garder les enfants de façon régulière ou occasionnelle. Pour une garde régulière, on l’appelle de façon très affectueuse : Nounou. Le baby-sitter intervient à tout endroit(lieux de mariages, vacances…). Il ou elle garde les enfants si on sort au restaurant, si on se fait une séance de cinéma, si on va une réunion de travail très prolongé. On engage aussi un baby-sitter si on veut prendre le temps ensemble et s’offrir un bon dîner en amoureux. Concernant le mariage, les mariées prévoient des baby-sitters pour s’occuper de tous les jeunes enfants si l’évènement se déroule le soir. De ce fait, les parents peuvent profiter pleinement de la soirée sans courir de gauche à droite derrière leurs enfants.

En majorité, les baby-sitters chez les agences de baby sitting paris sont des jeunes de 16 à 25 ans. Ce sont surtout les étudiants, les retraités qui veulent se faire un peu d’argent qui font ce job.Cependant, on peut voir de profils très vairés, mais ce qui compte vraiment c’est leur capacité à s’occuper des enfants. En effet, il faut plus de douceur et de patience avec les enfants. Parfois aussi, il faut être ferme pour qu’on ne se fasse pas dépasser par les enfants. Un baby-sitter doit avoir le sens de la responsabilité.

En général, il y a deux types de gardes. Il y a la garde régulière suivant un planning défini. Lorsque la mission consiste à récupérer les enfants de l’école, c’est la garde périscolaire. Il y a le babysitting ponctuel pour les parents qui font juste appel aux baby-sitters de manière occasionnelle.

Pour pouvoir garder des enfants de 3 ans au plus, le baby-sitter doit avoir le diplôme correspondant ou avoir plus d’un an d’expérience dans cette condition. Il faut que l’expérience soit justifiée. C’est par exemple le cas pour le baby sitting paris.

 

L’embauche d’une baby-sitter

 

Quand on a choisi un bon baby-sitter pour garder les enfants, il vient ensuite le moment de l’embauche. Alors, il y a deux possibilités qui s’offrent. On peut être un employé soi-même ou employer une agence agréée.

Si on est un particulier employeur, on s’engage directement auprès d’un baby-sitter. Comme les entreprises, on doit imposer les tâches administratives relatives au salarié. Il leur revient aussi de rédiger le contrat, la fiche de paie, de gérer le planning et les heures supplémentaires. Il faut aussi prendre en compte des déclarations sociales et fiscales. L’URRSSAF met une interface pour la simplification de toutes les démarches aux parents employeurs concernant la paie. Cependant, en cas de problème de licenciement, il est risqué d’être un particulier employeur. En effet, on n’a pas tous les moyens de passer aux prud’hommes, les personnes mal intentionnées peuvent suivre avec des procédures abusives.

Si on passe par une agence de babysitting, on est tranquille parce que la partie administrative est vraiment réduite. En effet, c’est l’agence qui s’occupe du contrat, de la paie, des déclarations sociaux. L’agence supporte aussi le risque concernant le conseil des prud’hommes.Les préfectures délivrent une autorisation qui permet aux agences de garder les enfants. Alors, on bénéficie d’une prise en charge de la partie de la facture de garde. Cela peut aller jusqu’à 85 % du montant.

 

Le contrat et la rémunération

 

Si on veut quand même embaucher directement le baby-sitter ou le choisir auprès d’une agence de baby sitting paris, on doit établir impérativement un contrat de travail. Pour cela, un simple contrat à durer déterminé suffit pour couvrir le temps de la prestation. On peut trouver plusieurs modèles sur internet.

Il est obligatoire de rédiger un contrat de travail. Dans la loi française, si on n’écrit aucun contrat de travail écrit, alors il s’agit d’un CDI à plein temps.Ainsi, ne pas déclarer le baby-sitter est comme prendre le risque de payer un SMIC pour un temps plein pendant des mois.

Concernant le coût de la rémunération, il y a deux possibilités : un horaire ou un forfait. Mais là, il y a encore des règles à suivre. Par exemple, si on se met d’accord avec le baby-sitter sur une rétribution au forfait, alors, le montant est toujours supérieur au SMIC.

Les heures de nuits, des jours fériés et des dimanches sont majorées de 25 %. Le baby-sitter qui travaille la nuit aura au moins une rétribution de 9,51 euros par heures. Ainsi, on doit payer 10 euros environ l’heure si on veut passer une soirée en amoureux et engager un baby-sitter pour garder les enfants.

Le montant de la rémunération est toujours supérieur au SMIC, mais il n’y a pas de limite haute. On peut voir des parents qui paient 20 ou 25 euros par heure. Mais comme ce n’est pas tout le monde qui a ce moyen, alors le salaire se fixe selon l’accord entre le baby-sitter et les parents.

 

Comment bien choisir un baby-sitter ?

 

Pour bien choisir un baby-sitter ou une agence de baby sitting paris, on doit faire appel à l’instinct. En effet, le feeling doit avant tout passer. Si on ne sent pas en confiance, il faut tout de suite s’éloigner. Dans le cas contraire, on doit passer à l’étape suivante.Alors, il faut s’assurer que la personne ait un doit de travailler. C’est peut-être évident, mais on peut trouver de supposés baby-sitters sans droit de travailler. Les personnes de moins de 18 ans ne doivent pas travailler après 22 heures. On peut se retrouver avec des problèmes au tribunal si on emploie des personnes sans papiers. Au moins, un étranger doit avoir un passeport ou une carte vitale plus une autorisation de travail.

Si on est sûr des conditions « légales », il faut vérifier son expérience. Une personne fiable ne va pas hésiter à donner les coordonnées de ses anciens patrons pour qu’on puisse vérifier son honnêteté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *