Les principes de filtrage d’air

La santé passe par la respiration d’une certaine qualité d’air. Cela exige dès lors de la ventilation et du dépoussiérage industriel. Il en est de même à la maison. Le purificateur d’air désigne un appareil dédié à la suppression de la pollution industrielle et domestique. Il filtre non seulement l’air mais élimine également les mauvaises odeurs.

Les différentes fonctions d’un purificateur d’air

Les purificateurs d’air sont des appareils qui assurent le filtrage d’air. Ils améliorent en principe la qualité de l’air. Ils sont utilisés le plus souvent par l’industrie afin de filtrer et d’éliminer tous les résidus toxiques. On s’en sert dans les compagnies aériennes, dans les hôpitaux et dans certaines industries afin d’empêcher la propagation que ce soit des bactéries mais aussi des virus.

Il n’est pas rare de les voir au sein des maisons et dans les bureaux. Ils sont utilisés pour l’amélioration de l’hygiène, de la qualité de vie des individus et pour réduire les risques de maladies et de contagion. Ils détruisent les particules en suspension allergènes et cancérigènes, les oxydes d’azote et les composés organiques volatils. La pollution augmente le taux de mortalité au sein de la population. Les purificateurs d’air réduisent la surexposition aux allergènes, aux pollens, aux résidus des pollutions bactériennes, atmosphériques et chimiques. Ceux-ci constituent de véritable menace pour la santé.

Les différents types de purificateur d’air

Pour traiter la pollution industrielle ou domestique, les spécialistes en filtrage d’air utilisent le plus souvent 3 catégories de purificateurs d’air. Il s’agit des purificateurs d’air par la filtration, par combustion et par photocatalyse. Les purificateurs par photocatalyse sont des appareils qui font une combinaison de la destruction et de la filtration de la pollution domestique et chimique. Ils viennent à bout des particules volatiles, des allergènes, des virus et des bactéries.

Ceux qui sont par filtrage ne détruisent point la pollution domestique. Ils la filtrent grâce à des filtres de haute capacité ou à un ionisateur. L’un des filtres utilisés est le High Efficiency Particulate Air Filter (HEPA). De plus, il permet de filtrer les pollens, les allergènes, les bactéries et les virus. D’ailleurs, il n’est pas très utile en cas de pollutions chimiques. Ce filtre est utilisé dans les climatiseurs d’avions et en milieux hospitaliers.

La purification d’air par ioniseur crée une réaction chimique. Ces purificateurs chargent positivement les pollens, la poussière, les poils d’animaux et autre composé organique volatil. Ces agents polluants se fixent aux mobiliers ou tombent simplement au sol. Les purificateurs d’air par la combustion démolissent les particules. En effet, ils brûlent toutes les particules nocives. D’autres augmentent la température de l’air. Effectivement, ils sont plus adaptés aux usages industriels. Ils détruisent rapidement les virus et les bactéries. Ils dégagent certes une mauvaise odeur créant surtout une pollution à l’ozone.

Les critères de choix des filtrages d’air

Pour choisir un filtrage d’air, il est recommandé de tenir des caractéristiques des poussières en présence. La première démarche consiste à se renseigner sur la composition granulométrique. Une attention particulière doit être accordée à leur composition chimique et à la vitesse de leur chute. Une étude de la surface en présence est nécessaire pour mieux filtrer l’air. Il est recommandé de choisir les appareils utilisant des procédés plus sécurisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *