Le point sur la sorbonne de laboratoire

hottes de laboratoire-https://www.a1-safetech.fr/

On néglige souvent la protection des professionnels travaillant dans un laboratoire. Pourtant, ils sont toujours exposés aux produits chimiques dont la plupart sont toxiques. Or, la règle de sécurité reste assez stricte concernant la mise en place d’un système de sécurité telle une hotte. Mais de quoi il s’agit.

Hotte de laboratoire, un équipement indispensable

La manipulation des produits chimiques demande une certaine vigilance étant donné les dangers engendrés par une forte exposition. En somme, une hotte de laboratoire représente un équipement indispensable pour éviter la saturation des vapeurs dans le local et de les rejeter vers l’extérieur. En d’autre terme, certains modèles s’accompagnent d’un système de filtration comme une sorbonne de laboratoire. Dans ce cas là, on utilise un produit qui va absorber les contaminants afin de recycler l’air. En principe, une hotte d’évacuation quant à elle capte les vapeurs et le rejette vers l’extérieur. Le principe est donc simple dans les deux cas. Seulement voilà, les exigences ne sont pas les mêmes selon le choix. Il reste la possibilité de comparer les hottes existantes afin de bien affiner son choix et de l’adapter à ses besoins. Quoi qu’il en soit, une hotte de laboratoire constitue une bonne alternative pour se protéger d’une contamination. Ainsi, au moment de la manipulation, les vapeurs ne vont pas circuler dans toute la pièce mais seront captées immédiatement par la hotte.

Quelle hotte choisir ?

Comme on peut le constater, il y en a deux en principe. Seulement voilà, le choix peut ne pas dépendre de soi mais de l’exigence de son environnement de travail et du milieu récepteur. Si on opte pour une sorbonne ou une hotte à évacuation, on doit tenir compte de son entourage et donc du milieu récepteur. Si l’emplacement du laboratoire se trouve à une très longue distance de la ville ou des villages, on peut alors faire évacuer les vapeurs. En revanche, si l’emplacement se trouve à proximité de la ville, il est préférable d’user d’une hotte de filtration par filtrage de nanoparticules d’amiante. En somme, on part du principe d’un charbon actif placé dans la hotte, lors du captage des vapeurs, les contaminants seront absorbés par ce dernier. Notons qu’un charbon actif doit être renouvelé régulièrement pour garantir son efficacité. Mais pour plus de protection, il va falloir rester attention à la vitesse d’air qui doit capter rapidement les vapeurs.

La vitesse d’air, un critère déterminant

En général, il n’y a pas seulement deux types de hottes si on tient compte de son emplacement sur un poste de pesée. On en compte 3 ! En dehors de la hotte de réception et de captation, on peut aussi évoquer la hotte fermée ou semi-fermée qui s’utilise souvent pour le meulage. D’autre part, pour faire le bon choix d’une hotte de laboratoire, autant se soucier plus de son ergonomie et de ses caractéristiques plutôt qu’un détail esthétique. Il en est de même pour ses dimensions et son emplacement car elle doit être adaptée au poste de la pesée. En fin, il est essentiel voire déterminant de bien vérifier la vitesse de captation, laquelle doit être rapide et puissant pour pouvoir capter l’air et minimiser l’exposition. On doit alors s’adresser à une marque qui allie qualité et performance de ses produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *