Élagage d’un arbre âgé : les techniques que vous devez absolument savoir

L’entretien d’un jeune végétal est très différent d’un arbre âgé de plusieurs dizaines d’années. La capacité de ce dernier à se cicatriser n’est plus les mêmes. Vous devez donc prendre en considération plusieurs paramètres avant d’y procéder.

Évitez la taille sévère

Pour rappel, il existe deux principaux types de taille d’arbre : la taille douce et la taille sévère. La taille douce est pratiquée sur tous les arbres périodiquement afin de le garder en bonne santé et pour mieux contrôler sa croissance. Au cours de cette opération, les branches mortes et malades sont coupées pour ne pas contaminer le tronc de l’arbre. La taille douce implique que l’élagueur ne touche pas aux branches ayant un diamètre supérieur à 5 centimètres. En effet la coupe a pour conséquence la création d’une plaie. Mois cette dernière est petite, plus l’arbre pourra se cicatriser rapidement. Les risques que le végétal soit attaqué par des parasites sont donc limités.

Lors d’une taille sévère, la coupe des branches n’a pas les mêmes objectifs. Elle ne doit être réalisée que par un professionnel comme cet élagueur expérimenté dans le 13 parce que les bois du végétal menacent de tomber sous la force du vent ou d’une tempête, ou elles sont en contact avec des lignes électriques. Une coupe drastique et irrémédiable des branches doit alors être effectuée afin d’écarter tout danger. Contrairement à la taille douce, qui préserve la physiologie de l’arbre, la taille sévère a des conséquences graves sur celui-ci. En effet, la coupe ne doit plus tenir compte de la taille des branches, ce qui fait que des plaies béantes apparaissent. Ces dernières favoriseront alors le développement de diverses maladies et peuvent entrainer la pourriture du tronc de l’arbre.

Limitez les risques de maladies

Pour que votre arbre reste en bonne santé malgré son âge, vous devez prendre certaines dispositions lors de son élagage. La première est de vous appliquer autant que possible pour couper avec précision les branches excessives et malades ou mortes. Utilisez à cet effet des outils adaptés et bien aiguisés ! Dans le cas où des irrégularités sont observées à la suite d’une coupe, n’hésitez pas à procéder à des frottements. Vous pouvez ensuite y appliquer du mastic pour renfermer la plaie. La cicatrisation étant encore longue, ce produit protègera la plaie contre les champignons et les parasites. Vous pouvez aussi utiliser une bombe désinfectante que vous pouvez trouver dans les magasins spécialisés.

Lors des travaux d’élagage, ciblez les branches qui s’entrecoupent entre elles. Leur contact crée à la longue des plaies dans l’écorce et favorisera le développement de germes.

Enfin, si vous avez plusieurs arbres à élaguer, n’oubliez pas de stériliser vos outils à chaque fois que vous changez de végétal à entretenir. Les maladies présentes sur un arbre résultent dans la majorité des cas, de l’utilisation d’un outil déjà contaminé.

Aérez le houppier de l’arbre

Les arbres âgés ont tendance à se développer considérablement au niveau du houppier. Plus celui-ci est touffu, toutefois, plus sa santé sera compromise puisque les rayons de soleil ainsi que l’air n’arrivent plus à pénétrer au sommet de l’arbre.

L’éclaircie du houppier doit toutefois suivre une règle : le volume des feuilles supprimé ne doit pas aller au-delà des 30 % du volume total du houppier. La raison est que le végétal aura du mal à effectuer la photosynthèse sir trop de feuilles sont enlevées. Il sera alors obligé de puiser dans ses réserves, ce qui qui le rendra plus fragile.

Pour la réalisation de travaux d’élagage d’un arbre âgé, faites appel à une société d’élagage professionnelle. Ses équipes assureront une prestation de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *